Google Shopping

10 bonnes pratiques pour faire connaitre son e-commerce

Avec bientôt 10 ans d’existence la plateforme Google Shopping s’est imposé dans la stratégie marketing de manière incontournable dans les entreprises notamment pour le développement des e-commercant via google et les sites partenaires de son réseau de recherche, c’est le premier produit publicitaire dit « Keywordless ».

En d’autres termes cela implique que le marchand n’a pas besoin de proposer les mots clés où il souhaite apparaitre puisque l’algorithme de google va « crawler » les données et déterminer les requêtes les plus pertinentes pour faire apparaître les annonces.

La qualité de vos campagnes et de votre catalogue doivent être irréprochables afin d’optimiser au mieux son emplacement publicitaire que ce soit sur la partie réseaux de recherche, campagne d’affiliation, retargeting ou encore Google Shopping.

annonce-google-shopping-showcase

L’histoire de Google Shopping en quelques dates

  • 2002 – « Froogle », contraction de frugal (économe) et google apparait en outre-Atlantique, celui-ci référence gratuitement les e-commercants à partir du crawl SEO.
  • 2007 – Google décide de renommer « Froogle » en « Google Product Search » afin de décrire plus clairement ses objectifs et son internationalisation
  • 2010 – « Google product search » est disponible désormais en France, les premiers marchands fournissent des catalogues produits « simples », l'interface est assez basique et les mises à jour sont limités à une seule fois / jour.
  • 2013 – Google lance le format d’annonce publicitaire LLA (Local Listing Ads) permettant aux marchands de communiquer sur la disponibilité d’un produit en magasin physique.
  • 2017 – Le format « Showcase » arrive et permet aux utilisateurs de voir une liste de produit via des requêtes « génériques ». Dans la même année Google doit faire faire une amende record pour abus de position dominante de son moteur de recherche et doit par conséquent proposé une solution pour des tiers afin de proposer une offre plus juste.
  • 2018 – Lancement des campagnes « Smart Shopping » avec l'entrée de l'automatisation de la gestion des campagnes qui laissent l'algorithme effectuer la diffusion des produits et d'avoir la main sur les enchères en fonction de l'objectif ROAS. En même temps Google lance son programme de certification « Google's CSS Partner Program » (comparateur partenaire) afin de proposer des offres de diffusion sur d'autres CSS parallèlement à celles présentées par Google.
  • 2019 – Les critères d’éligibilité au programme « Google’s CSS Partner Program » (comparateur partenaire) sont durcit par google afin de proposer à ces clients des partenaires tiers de qualités

Les différents formats publicitaires de Google

Les campagnes Google Shopping vous permettent de mettre en avant votre inventaire en ligne afin d’augmenter votre trafic web ou en local via des prospects qualifiés et en recherche d’inspiration sur des requêtes « génériques » et « très spécifiques » afin d’optimiser vos chances de transformation.

annonce-google-shopping-classique

Format « Classique »

Elles permettent de faire la promotion de produits spécifiques en présentant des informations fournies via le flux de données « Google Merchant Center », elles comportent une photo, un prix ainsi que le nom de l’entreprise.

Format « LIA - Local Inventory Ads »

Elle répond à l’effet ROPO « Research Online, Purchase Online » qui est basé sur la tendance actuelle des utilisateurs à s’informer sur un produit en ligne puis de l’acheter en magasin physique. Selon le baromètre Fevad/CSA de janvier 2019, 56% des acheteurs français utilisent leur smartphone pour faire des recherches sur un produit avant de l’acheter. L’objectif pour le e-marchand est de rendre visible leur point de vente en mettant en valeur leurs articles (stock disponibles, horaires du magasin, détails du produit…) pour attirer ces utilisateurs à l’achat en magasin physique, on peut aisément dire que nous sommes sur un modèle « Mobile to Store ».

Format « Showcase »

Les annonces sont diffusées lorsque l’internaute effectue une recherche portant sur un terme générique, une suggestion de marques ou un modèle. Elles permettent d’apparaitre très tôt dans l’entonnoir de conversion. Elle permet à l’utilisateur de parcourir un catalogue de produit en rapport avec sa recherche sans avoir à quitter la page. Pour le e-commercant cela lui permet de faire découvrir la marque par le biais d’une sélection de produits associés.

Format « Partenaire du réseau de recherche »

Les partenaires du réseau de recherche de google sont des sites qui s’associent à google pour permettre d’étendre le champ de diffusion d’une annonce sans pour autant appartenir aux pages de recherche Google et Youtube.

Les 10 commandements pour utiliser de manière efficace Google Shopping

La qualité du flux et l’organisation de vos campagnes représentent environ 68% du Hi-Score, il est donc très important de suivre les recommandations de Google sur la structuration de votre compte.

  1. Utiliser un agrégateur de flux : cela vous permet de modifier et d’adapter le contenu indépendamment de votre site.
  2. Optimiser correctement le flux de données de vos produits : obtenez des fiches complètes et efficaces vous permettra de vous distinguer de vos concurrents et de mieux vous positionner.
    Titre : décrivez précisément le produit et bannissez l’utilisation de majuscule et de phrases promotionnelles
    Description : présenter de manière objective et limiter vous à des informations concernant le produit et pensez à bien mettre en forme afin de rendre la lecture facile
    Image : il est important d’ajouter une photo principale fidèle au produit, prévoyez de bien vérifier le format et le respect des dimensions acceptés. Il est interdit d’insérer du texte ou un watermark sur l’image.
    Stock : Il doit être exact et correspondre à celle de votre page de destination
    Prix : même chose pour le prix que pour les stocks, Google via son robot contrôle régulièrement l’exactitude des informations présentent dans le flux et identifie les incohérences. Si le robot détecte une anomalie il dépublie le produit et s’il existe des écarts supérieurs à 15%, vous pouvez être suspendu des services Google Shopping.
    Attributs : Couleur, Matière, Taille sont des attributs à prendre en compte, selon la catégorie de produit, car ceux-ci peuvent être obligatoires. Nous vous conseillons donc de bien les remplir afin d’augmenter vos chances.
  3. Automatisez votre flux de données : afin d’éviter une pénalisation de Google, toutes les modifications de prix et de stock doit être le reflet de votre site web. Le flux de données doit être constamment synchronisé pour permettre une mise à jour continue.
  4. Utilisez les données structurées « structured data » : les données structurées vous permettent d’indiquer aux robots Google de lire des données telles que les avis, les quantités, l’adresse du magasin, les stocks…). Cela peut vous permettre aussi de palier à des modifications récurrentes du flux (Période de solde, fortes rotations des stocks…)
  5. Segmentez vos produits en catégories similaires
  6. Utiliser un système d’automatisation (Smartshopping, TargetRoas…) : Utiliser les objectifs et types de campagne automatique afin d’augmenter vos performances (cela 10% de la note Hi-Score)
  7. Ajouter les mots clés à exclure : cela vous permettra de cibler parfaitement vos prospects et que vos produits n’apparaissent pas sur des requêtes non pertinentes. Pensez a vérifier régulièrement les rapports de Google Shopping pour vous permettre de ciblage plus précisément et d’optimiser au mieux vos dépenses.
  8. Regarder votre taux d’impression : surveillez attentivement votre taux d’impression, selon votre stratégie, ce taux sera de plus en plus élevé sur vos campagnes.
  9. Suivez bien le  « fil rouge » : Pour les campagnes Smart PLA et manuelles, il est important de fournir des indicateurs stables et plutôt longs termes à l’algorithme (nombres de produits, tROAS, budgets quotidien…)
  10. Intégrer vos avis clients sur les produits : il vous permet de vous démarquer de la concurrence et apporte une appréciation de votre produit par vos clients actuels et permettent à vos futurs clients de confirmer leurs achats chez vous.

Dernière petite information que je vous partage il ne faut pas oublier que Google représente environ 91% de part de marché sur les moteurs de recherche et il est donc indispensable d’avoir une stratégie de communication et publicitaire maîtrisés et avec des objectifs et des besoins clairs.